L’Atelier SLAM
Convaincus des atouts du slam dans les différents domaines d’apprentissage, de pédagogie et d’enrichissement personnel, les enseignants de l’Amep ont mis en exergue le développement et l’apprentissage du slam au sein d’un Atelier. Le slam se définit comme étant une pratique de l’écriture et de l’art oratoire mêlant poésie et spectacle vivant. Le slameur compose ses textes qu’il déclame ensuite.

Accessible aux débutants comme expérimentés

autour de l’oralité et de toutes les formes de poésie. Porteur d’une mission citoyenne, le Slam donne la parole à celui qui la veut, le temps d’un texte et quelque soit son style.

Rendre la poésie plus vivante

Un mouvement pour rendre la poésie plus vivante et plus accessible. Apprivoiser l’écriture, la sortir du cadre scolaire et en faire un terrain de jeu et de plaisir.

Mobiliser des compétences

Le Slam développe l’expression écrite comme orale de façon ludique et animée, apprendre à se mettre en scène, gérer le regard de l’autre.

Susciter l’imagination, la réflexion, la mémoire

Le Slam s’appuie sur la volonté de rendre la création, la liberté d’expression accessibles. Il favorise la structuration et la qualité d’écoute entre poètes et avec le public.

 

Le Slam, qu’est ce c’est ?

 

Le slam est une poésie déclamée sur fond musical, ou non. Art d’expression orale populaire, il se pratique généralement dans des lieux publics, sous forme de scènes ouvertes et de tournois. Les slameurs – ou poètes – déclament, lisent, scandent, chantent, jouent des textes de leur cru sur des thèmes libres ou imposés.
Nouvelle forme de poésie, le slam allie écriture, oralité et expression scénique. Focalisée sur le verbe et l’expression brute, elle se caractérise notamment par une grande économie de moyens. Sur scène, ni décor ni costume. Simplement le verbe, et l’art déclamatoire. Une bouche qui donne, et des oreilles qui prennent. Un moyen de rendre la poésie plus vivante et de l’inscrire – ou de la réinscrire – dans le présent.

Les Valeurs véhiculées par le Slam

 

Ce mouvement artistique se veut ouvert à tous, communautaire, axé sur la rencontre entre des personnes de différents milieux, origines et générations. Les règles sont minimes. Il s’agit de s’exprimer librement, sans contraintes.

 Les valeurs que le slam véhicule en font un mouvement également social : encourager les artistes, stimuler la créativité, faire participer, promouvoir respect, partage, ouverture d’esprit, liberté d’expression et d’opinion, interactivité… Ainsi « l’idée du slam n’est pas de créer des stars, ni même de glorifier le poète, mais de servir la communauté » (Wendell Berry – écrivain).

 

Brève Histoire du Slam

 

Le slam (« claquer » en anglais) est un mouvement poétique, social et culturel inventé en 1986 par Marc Smith, meneur de la troupe de poètes le Chicago Poetry. À la demande de Dave Jemilio, propriétaire d’un club de jazz d’un quartier défavorisé de Chicago, il met en place une scène hebdomadaire nommée ironiquement Uptown Poetry Slam (le tournoi de poésie des beaux quartiers). C’est un concours de poésie ouvert à tous, interactif, où les juges sont choisis au hasard dans le public. Le succès est au rendez-vous, le public étant curieux de voir qui va remporter le slam (chelem) de la semaine. Au-delà de la qualité du texte, sont aussi jugées la théâtralité de la performance et sa mise en scène. L’idée de Marc Smith est de désacraliser la poésie, dans sa pratique comme dans son écoute, de la rendre moins élitiste.

La pratique se répand rapidement aux États-Unis, puis en Europe (à partir de l’Allemagne) dans les années 90. En 1998, le film Slam du français Marc Levin introduit le terme en France et permet la découverte de cette pratique. Le mouvement slam se développe alors sous la forme originelle des tournois mais également sous la forme de scènes ouvertes.

Cette pratique a autant hérité des cultures poétiques européennes et américaines qu’africaines, en y mêlant la volonté de donner la parole à toutes et à tous, afin d’abolir les frontières cloisonnant les styles et les genres, séparant les « poètes de rue » des « poètes académiques ».

 

Les Projets et les Manifestations de l’Atelier Slam

 

Année 2016-2017

Février 2017 Inscription à la Battle Slam Inter-lycées : Battle organisée par l’office de la culture du Lamentin
Février – Mars 2017 Préparation à la Battle Slam Inter-lycées : Intervention auprès des élèves du slameur professionnel Black Kalagan 
22 Mars 2017 Répétition Générale sur scène pour la Battle Slam
30 Mars 2017 Battle Slam : L’Amep Remporte la Battle SLAM Inter-Lycées