Stratégie de Développement

Télécharger

Stratégie de Développement

Déclaration de Stratégie de Développement de l'AMEP

 

L’AMEP est entrée de plains pieds dans la mobilité avec la réforme du BTS Assistant de Manager. Dès la seconde année, face à cette expérience très enrichissante , nous avons souhaité ouvrir les stages à l’étranger aux étudiants des autres BTS et de permettre l’accès à la mobilité à un maximum d’étudiant de 1ère année de BTS.

  • Pour atteindre cet objectif, nous avons défini deux axes principaux : la qualité des stages et l’accompagnement à la mobilité. Pour assurer la qualité des stages nous avons choisi de faire appel à des organismes intermédiaires pour assurer la recherche de stage et d’hébergement mais surtout le suivi sur place. Ainsi, les étudiants à l’étranger ont une personne ressource sur place. Les recherches se font sur la base d’un cahier des charges qui précise nos attentes. L’organisme prend en charge l’étudiant dès son arrivée jusqu’à son départ. Puis, un enseignant se déplace afin de vérifier la qualité des terrains de stage et des hébergements. Un contact est maintenant tout au long du stage par le biais des NTIC entre les étudiants mobiles et l’équipe de mobilité. A la rentrée, nous réalisons un debriefing permettant d’identifier les points faibles et les difficultés rencontrées ainsi que les aspects négatifs. Cette phase nous permet de vérifier la prestation de l’organisme intermédiaire et de faire des choix si nécessaire.
  • Nous tâchons d’avoir un partenaire sur place par destination. Au fil des ans nous avons pu sélectionner les organismes intermédiaires en fonction de la qualité de leurs services et de leurs réponses à nos attentes. En outre, la coordination de la mobilité au sein de notre académie nous permet d’échanger sur les partenaires et de sélectionner les organismes intermédiaires opérationnels.
  • Nos destinations sont celles pour lesquelles nous avons un partenaire. Les principales langues vivantes étrangères enseignées en BTS au sein de notre établissement sont l’anglais et l’espagnol. Nous avons donc privilégié dans un premier temps l’Espagne et l’Angleterre pour nos stages en Europe. Toutefois, d’autres destinations sont envisagées. Nous avons souhaité ne pas être systématiquement sur les mêmes destinations que les autres établissements scolaires de la Martinique.
  • Parallèlement, nous proposons un BTS domotique et nous mettons l’accent sur les énergies renouvelables. Ce secteur d’activité et la domotique plus généralement sont encore balbutiants en Martinique si bien que nous avons du mal à trouver des terrains de stage en Martinique pour l’ensemble des étudiants de cette formation. Depuis 2013 nous sommes en négociation avec des partenaires pour les pays scandinaves et la Hollande afin que nos étudiants puissent y faire leur stage. Cette destination est un objectif à court terme de notre stratégie de mobilité.
  • L’accompagnement à la mobilité que nous mettons en place pour permettre des mobilités de qualité comporte des aspects financiers (demande de subvention, identification des sources de financement possible), des aspects administratifs (formalités d’assurance, visa) et sociaux (informations sociales, culturelles, vestimentaire). Cet accompagnement est assuré par une équipe mobilité mise en place pour la mobilité étudiante et s’occupera également de la mobilité enseignante. Cette équipe organise la préparation linguistique et culturelle dont les rencontres entre les étudiants précédemment en mobilité et les candidats au départ.
  • Pendant la mobilité l’équipe reste disponible afin de rassurer, conseiller, apporter les informations demandées.
    Au retour, les réunions de débriefing facilitent le retour à la vie quotidienne.
  • Les programmes scolaires des différentes formations sont régulièrement réformés. En outre, les matières de BTS tertiaires sont adossées à l’actualité économique et politique et aux mutations des secteurs professionnels et des entreprises. De ce fait, il est important que nos enseignants puissent mettre à jour leurs connaissances et les actualiser régulièrement. Enfin, nous proposons 6 formations de BTS et des classes préparatoires au DCG. Ainsi, l’ensemble des étudiants de 1ère année (hors PIM et MUC) sont sensibilisés et sollicités pour une mobilité.
  • En outre, la possibilité pour les étudiants de formation longue de faire 2 mois de stage nous ouvre des perspectives, en effet, jusqu’alors nous étudiants de DCG étaient d’office exclus de la mobilité de stage, avec cette possibilité nouvelle, nous pourrons leur ouvrir cette possibilité.
    La politique de mobilité que nous souhaitons mettre en oeuvre doit permettre l’accroissement du nombre de mobilité dans notre établissement et a un impact plus général.
  • Notre politique de mobilité contribue au Programme de la modernisation de notre établissement en permettant l’augmentation du nombre de diplômés de l’enseignement supérieur. En effet, la possibilité de réaliser un stage à l’étranger contribue fortement à la réussite des étudiants aux diplômes préparés puisque lors de ces mobilités ils gagnent en compétences et savoir-faire, en maitrise de la langue vivante étrangère et en maturité. En outre, l’ensemble des étudiants mobiles a poursuivi ses études après le BTS et leur taux de réussite est intéressant c’est un effet induit de leur expérience à l’étranger. Ainsi, la mobilité contribue à augmenter le nombre et le niveau des diplômés.
  • Nous n’avions jusqu’alors pas investi le volet mobilité des enseignants, toutefois cette autre mobilité contribue à l’enrichissement des connaissances et compétences des enseignants dont la mission est justement la transmission de savoir. Ainsi, en soutenant la mobilité des enseignants et personnels, nous améliorons les compétences, savoirs et expérience contribuant au développement du capital humain. En outre, les acquis de ces formations sont actualisés et appropriés aux besoins de nos étudiants qui suivent principalement des formations du secteur tertiaire et donc en lien direct avec l’activité des entreprises. Il y a donc une amélioration du capital humain des enseignants de l’enseignement supérieur et donc par conséquent des étudiants. La mobilité est un facteur de réussite des étudiants. L’accompagnement à la mobilité que nous mettons en place permet de trouver des financements complémentaires qui contribuent à faire émerger des talents.
  • L’entreprise est au cœur du système éducatif. En effet, elle vise à former des personnels compétents qui vont contribuer au développement des entreprises. La recherche permet de détenir un avantage comparatif qui peut être déterminant pour sa survie dans un monde hyper concurrentiel. Ainsi, il existe un lien étroit entre ces 3 entités. Notre politique de soutien à la mobilité contribue à l’adaptation de l’éducation et de la recherche aux entreprises en contribuant à former des collaborateurs sensibles à l’interculturalité, compétents et capables de s’adapter à des situations internationales.
  • Le processus d’internationalisation des échanges, des économies et des cultures est une réalité. De ce fait, l’enseignement supérieur doit en tenir compte afin de dispenser des connaissances correspondant au monde réel d’où une internationalisation nécessaire de l’enseignement supérieur. Ainsi l’ouverture à la mobilité étudiante et enseignante à laquelle participe notre établissement contribue à la mobilité internationale des étudiants, des chercheurs et du personnel.